Mon observatoire

Mon observatoire :

Photo A

Il y a longtemps que j’y pensais et puis je me suis lancée dans la construction de mon observatoire. Il est situé à une 50ène de mètre de la maison, aucun bâtiment ni arbres à proximité sauf un osier à 6/7 mètres à l’est mais qui ne me gène pas. J’ai à cet endroit un ciel bien dégagé sur l’horizon sud, ouest et nord, un peu moins à l’est mais il suffit d’attendre un peu et c’est bon.

Tout d’abord, je précise que c’est mon mari qui a tout fait et je l’en remercie 🙂

Après moult recherches sur internet et après avoir regardé toutes sortes d’observatoires faits par des astram passionnés, notre choix s’est porté sur du béton. Il faut dire que les chalets en bois sont bien beaux mais horriblement chers et surtout paraissent moins solides. De plus quand on rajoute tous les a cotés (motorisation du toit, élec….) le prix à la sortie est très très élevé ! Mon site de construction choisi est soumis à tous les vents, pas d’arbres, pas de maisons autour, rien pour protéger des conditions climatiques. Nous sommes un peu en hauteur à cet endroit et le vent souffle parfois très fort (nous avons encore le souvenir de la tempête de 1999 qui nous a déraciné 11 arbres de 10 mètres de haut, entre autres), il nous fallait donc un observatoire solide, qui ne demande pas d’entretien et qui tienne bien dans le temps.

A l’origine il s’agissait d’un poulailler qu’un particulier vendait sur le bon coin pour 300 euros, il fallait juste le démonter. Coté frais, nous avons acheté le béton tout prêt, de la ferraille, des plaques OSB ignifugé, des gaines et du parquet flottant. Les fenêtres ont été faites par mon père (merci papa :)), la porte d’entrée, les roulettes du toit, la motorisation, les interrupteurs, le hublot luminaire : c’est de la récupération. Il faut dire que j’ai un mari qui récupère beaucoup et qui s’y connait dans le bricolage !

Voici donc les photos au fur et à mesure de la construction :

Préparation du terrain et de la future colonnephoto 1

FerraillagePhoto 2

Amenée du ciment fait à la centrale béton à 4 km (heureusement notre camion 4 roues motrices a une benne basculante) :Photo 3

Photo 4

Là c’est moi à l’ouvrage 🙂 :photo 2

Photo 6

Les plaques sont prêtes pour assemblage :Photo 7

La colonne est montée : Photo 8

Jeu de construction :

Photo 9

Photo 10

Mise en place du plancher OSB : Photo 11

Le toit est fait, on habille les murs en OSB : Photo 12

Mise en place du parquet flottant : Photo 8b

Le chef creuse pour les gaines (là aussi notre tractopelle nous sert bien !) Photo 13

Le moteur est en place (système pensé et réalisé par mon mari :)), il s’agit d’un moteur triphasé avec réducteur. Ouverture par chaîne et pignon.Photo 14

Photo 15

L’intérieur, la déco est en cours.Photo 17

Photo 16

Toit ouvert (le toit s’ouvre plus mais je l’arrête avant, ça me permet d’être à l’abri dessous et c’est suffisant).Photo 18

Photo 19

Photo 20Photo 21

Et voilà !Photo B

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités